VIE ET MARCHE PAR LA FOI

VIE ET MARCHE PAR LA FOI img_0016-5-150x112TEXTE : JEAN 1 : 43 – 51

THÈME : VIE ET MARCHE PAR LA FOI

INTRODUCTION

Pour parler de la marche dans la vie d’un être humain, il faut commencer par son existence. Il n’y a pas de mouvement sans existence. La vie et la marche chrétienne répondent à la même logique.  Nous ne pouvons pas parler d’une marche sans parler d’une vie qui la précède.

L’exemple de Philippe va nous servir pour la compréhension de notre enseignement.

I –La rencontre

Philippe a commencé son voyage de disciple de Jésus par une rencontre. V 43 « Le lendemain, Jésus voulut se rendre en Galilée, et il rencontra Philippe. Il lui dit : Suis-moi »

V 45  «  Philippe rencontra Nathanael, et lui dit : Nous avons trouvé celui de qui Moise a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph »

Pour commencer la vie et la marche par la foi, il faut d’abord trouver, rencontrer celui qui est l’objet de la Foi,  Jésus-Christ.

Toutes les personnes dans l’histoire qui ont soif de vérité, de justice, de pardon et d’amour, ont toujours effectué une démarche pour rencontrer Dieu.

Exemple :

Deut. 4 : 29 « C’est de là aussi que tu chercheras l’Eternel, ton Dieu, et que tu le trouveras, si tu le cherches de tout ton cœur »

Math. 7 : 7 – 8 « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ;  frappez et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe »

Philippe fait une précision de l’objet de sa découverte. Celui dont Moise a parlé. Jésus de Nazareth.

La vie chrétienne n’est pas une adhésion à une religion, ou un courant de pensée,  mais la rencontre du cœur avec la personne de Jésus. Jn 1 : 12 «  Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu »

II –   Philippe et la foi en action

 Après sa rencontre avec Christ, il rend témoignage à Nathanaël. Un témoignage simple « Viens et vois »

La naissance se signale par la parole à l’exemple de l’accouchement.

Il a été sollicité par des gens qui veulent voir J.C et il a été disponible à les y conduire.

Jean 12 : 20 – 22 «  Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête, s’adressant à Philippe, de Bethsaida en Galilée, et lui dirent avec instance : Seigneur, nous voudrions voir Jésus. Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus »

Actes 1 : 8 «  Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre »

Actes 8 : 5 « Philippe, étant descendu dans la ville de Samarie, y prêcha le Christ »

III – L’Epreuve de la foi dans la marche

 

Philippe est appelé à être apôtre. Math. 10 : 1 – 4

Sa première épreuve c’est lors de la multiplication des pains. Jean 6 : 1 – 13

Jésus pose la question à Philippe V 5 « où achèterons des pains pour que ces gens aient à manger ? »

Il se trouve dans l’embarras devant cette question

Il se trouve que souvent nous posons des questions au Seigneur

Pourquoi cette épreuve ?

Pourquoi la situation perdure ?

Pourquoi tu ne me réponds pas ?

Acceptons que Dieu nous pose aussi des questions pour notre croissance spirituelle.

-          Veux-tu renoncer au péché pour me suivre ?

-          Veux-tu te concentrer en priorités sur les choses spirituelles ?

-          N’as-tu pas besoin de demander pardon à ton frère pour l’avoir offensé ?

-          N’as-tu pas besoin de mettre ton temps à profit pour ton édification spirituelle ?

Philippe donne une réponse humaine et logique. V 7 « Philippe lui répondit : les pains qu’on aurait pour deux cent deniers ne suffiraient pas pour que chacun en reçut un peu »

* La raison et la réflexion sont indispensables pour l’équilibre d’un être humain.

La foi est incontournable pour surmonter certaines situations.

Dans sa marche, Philippe a compris qu’avoir la foi pour être sauvé et avoir la vie éternelle est une chose et avoir la foi en J.C pour vivre des miracles est une autre chose. Pour voir des situations compromises, bloquées, désespérées être changées par la puissance de Dieu.

Dieu permet des situations dans nos vies avec lui, comme une école de foi pour que nous apprenions à compter sur lui.

 

IV – L’interdépendance dans la marche.

Jean 12 : 22 « Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus »

Philippe n’est pas allé sans voir J.C. il a parlé à André et les deux sont allés voir Jésus. L’importance de travailler, d’agir ensemble. Un chrétien n’est pas un électron libre ou indépendant.

La vie chrétienne est une vie de communion fraternelle. Plusieurs exemples bibliques montrent l’importance de l’animation.

Moise et Aaron : Exode 4 : 13 – 17

Moise et Josué : Josué 1 : 1

Elie et Elisée : 1 roi 19 : 19 – 21

Paul et Barnabas : Actes 13 : 4

Paul et Timothée : Actes 16 : 1 – 3

L’apprentissage et la marche

Jean 14 : 5 – 11 Comme Philippe nous ne cesserons jamais d’apprendre. Bien qu’il ait été avec Jésus assez longtemps, il y a des choses qui lui échappent. Il a besoin d’humilité pour le reconnaître.

Conclusion

«  De toutes les bonnes promesses qu’il avait prononcées …. Aucune n’est restée sans effet » 1 Rois 8 : 56

1-  Ne redoute ni une terreur soudaine, ni une attaque de la part des méchants : car l’Eternel sera ton assurance. Prov. 3 : 25 – 26

2- Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi, car Tu n’abandonnes pas ceux qui Te cherchent, ô Eternel. Psaumes 9 : 11

3- L’Eternel est la lumière et mon salut, de qui aurais-je crainte ? L’Eternel est le soutien de ma vie, de qui aurais-je crainte ? … car au jour du malheur, il me cachera sous l’abri de sa tente. Psaumes 27 : 1-5

4- L’Eternel renverse les desseins des nations, il anéantit les projets des peuples. Les desseins de l’Eternel subsistent à toujours, et les projets de son cœur, de génération en génération. Psaumes 33 : 10-11

5- Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en Moi. Vous aurez des tribulations dans le monde, mais prenez courage, J’ai vaincu le monde. Jean 16 :33

6- Que votre cœur ne se trouble pas ; soyez sans crainte, ne vous effrayez pas, ne vous épouvantez pas devant eux. Deut. 20 : 3 – 4

7- Je me couche et je m’endors en paix ; car toi seul, ô Eternel, tu me donnes la sécurité dans ma demeure. Psaumes 4 :8

 

 

 

Pasteur Glohon Gueye Brice, Eglise Baptiste Missionnaire de Marcory (Abidjan)

PEU VAUT MIEUX…

Psaumes 37:16 Mieux vaut le peu du juste Que l’abondance de beaucoup de méchants ;

#37. 16 Les maigres biens du juste valent mieux que l’abondance de beaucoup de méchants, puisque, contrairement à l’impie, le saint possède le Seigneur. Après avoir décrit les richesses incomparables que le racheté possède en Christ, l’auteur de la lettre aux Hébreux ajoute sur un ton quelque peu ironique : « Contentez-vous de ce que vous avez ; car le Seigneur lui-même a dit : Je ne te délaisserai point et je ne t’abandonnerai point » (#Hé 13.5).

Chemin de l’étude :

1)   L’avantage de ce qui a de la valeur :

(Avantage temporelle= dans le temps présent, bénéfice sur la terre, épanouissement, bienêtre ;

avantage éternel = être dans le salut de Dieu pour toujours, la paix avec Dieu après la mort) ;

2)   Le bénéfice du juste (la protection, le soutien de Dieu, l’approbation de Dieu, le salut éternel,…) ;
      16 Au contraire, les justes sont tout différents et leur valeur s’estime selon des données morales et non selon un bien-être matériel.

La condition du juste, même sur cette terre, est, à tous égards, préférable à celle du méchant (#Ps 37:16). En effet, la part du juste, quelque petite qu’elle soit, est un don de l’amour spécial de Dieu en Jésus-Christ ; c’est une réponse à ses prières ; c’est un fruit de l’usage qu’il fait des moyens de grâce Il la reçoit avec reconnaissance ; il en use avec tempérance et avec charité, et par la bénédiction de Dieu, elle devient utile pour le salut de son âme. À tous ces égards et à plusieurs autres, la portion du juste, bien qu’exiguë, est infiniment préférable aux richesses que l’impie a injustement acquises ou dont il abuse. Elle lui appartient en vertu de son union avec Christ qui est l’héritier de toutes choses. L’usage en est sanctifié pour lui, par la bénédiction de Dieu. (#Tit 1:15)

Les promesses qui sont ici faites aux justes leur assurent un bonheur assez grand pour qu’ils n’aient nullement besoin d’envier la prospérité des méchants. Qu’ils sachent, pour leur consolation, qu’ils posséderont, en biens temporels, la part exacte que la suprême sagesse trouvera la plus convenable pour eux. Ils ont les promesses de la vie présente (1Ti : 4-8). Si la terre entière était nécessaire à leur bonheur, elle leur serait donnée. Toutes choses leur appartiennent, les choses présentes, aussi bien que les choses à venir (#1Co 3:21). Cette promesse est faite à ceux qui vivent de la vie de la foi (#Ps 37:9). Dieu pourvoit abondamment non seulement aux besoins des ouvriers qui travaillent pour lui, mais aussi à ceux des serviteurs qui s’attendent à lui. « Les débonnaires hériteront la terre » (#Ps 37:11).

3)   Le salaire des méchants (pas d’espérance, pas de salut, loin de Dieu et de ses promesses…) ;

Précipité, éloigné de Dieu. Ce qu’il sème appartiendra à un autre. Il a Dieu contre lui. Le trouble et l’anxiété sont avec lui dans sa couche.

4)   Caractère de la possession du juste (peut en jouir, procure la joie et la paix…) ;

Notre Sauveur a répété cette promesse dans l’Évangile (#Mt 5:5). — Peut-être n’ont-ils pas des biens terrestres en abondance ; mais ils ont ce qui vaut bien mieux, l’abondance de la paix, la paix avec Dieu, la paix en Dieu ; cette abondance de paix qui se trouve dans le royaume de Christ (#Ps 72:7) ; cette paix que le monde ne peut donner (#Jn 14:27), et que les méchants ne peuvent goûter (#Esa 57:21). Tel sera leur délicieux partage ; tandis que ceux qui n’ont que l’abondance des richesses, ont aussi abondance de peines et de soucis, sans une seule joie véritable.

La bénédiction de Dieu est la source, en même temps qu’elle fait la douceur et la sûreté de toutes nos jouissances temporelles (#Ps 37:22). Si nous sommes assurés de cette bénédiction, nous sommes certains aussi de ne manquer d’aucune des choses qui nous sont vraiment bonnes dans ce monde. L’Éternel dirigera nos actions et tout ce qui nous concerne, de manière à procurer sa plus grande gloire (#Ps 37:23). Par sa grâce et par son Saint-Esprit, il gouverne les pensées, les affections et les projets des fidèles. Par sa Providence, il maîtrise les événements qui les concernent, de manière à aplanir leur chemin. Dieu dirige les pas de l’homme de bien, non seulement, en général, par sa Parole écrite, mais encore d’une  manière à procurer sa plus grande gloire (#Ps 37:23). Par sa grâce et par son Saint-Esprit, il gouverne les pensées, les affections et les projets des fidèles. Par sa Providence, il maîtrise les événements qui les concernent, de manière à aplanir leur chemin. Dieu dirige les pas de l’homme de bien, non seulement, en général, par sa Parole écrite, mais encore d’une manière toute spéciale, par les avertissements secrets de sa conscience, qui lui dit : Voici le chemin, marches-y. Dieu ne lui montre pas toujours son chemin d’avance, mais il le conduit pas à pas, comme un enfant, et dans une dépendance continuelle de ses directions. Dieu empêchera que nos chutes ne nous soient fatales, soit qu’elles consistent à tomber dans le péché, soit qu’elles nous entraînent dans l’affliction (#Ps 37:24).

5)   Caractère de la possession des méchants (sous malédiction, procure amertume et dispute,…).

   La prospérité des méchants ne tardera pas à avoir un terme (#Ps 37:9). Leur ruine est certaine, et elle s’approche (#Ps 37:10). Les méchants sont les ennemis de l’Éternel (#Ps 37:20). Quand leur ruine arrivera, ils seront comme sacrifiés à la justice de Dieu, et consumés comme la graisse des sacrifices l’était sur l’autel.

 

 

6)   Vers quelle possession mon cœur est-il attiré ? attention !!!

   Il n’est pas facile de triompher du penchant que nous avons de porter envie aux méchants ; les raisonnements de la sagesse humaine sont impuissants pour cela, il n’y a que la foi en Dieu et une attente patiente en lui qui puisse nous en rendre capables. Nous avons besoin d’être fréquemment avertis de résister à cette tentation.

 « Ne t’irrite pas contre ceux qui font le mal, n’envie pas ceux qui commettent l’iniquité. Car ils sont fanés aussi vite que l’herbe et ils se flétrissent comme le gazon vert. Confie-toi en l’Éternel et pratique le bien ; demeure dans le pays et prends la fidélité pour pâture » (#37:1-3).

« Fais de l’Éternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire » (#4).

« Remets ton sort à l’Éternel, confie-toi en lui, et c’est lui qui agira » (#5).

« Garde le silence devant l’Éternel, et attends-toi à lui ; ne t’irrite pas contre celui qui réussit dans ses voies, contre l’homme qui accomplit de mauvais desseins » (#7).

Proverbes 3:33  La malédiction de l’Eternel est dans la maison du méchant, Mais il bénit la demeure des justes ;

Proverbes 13:25 ¶  Le juste mange et satisfait son appétit, Mais le ventre des méchants éprouve la disette.

Proverbes 15:16 ¶  Mieux vaut peu, avec la crainte de l’Eternel, Qu’un grand trésor, avec le trouble.

Proverbes 15:17  Mieux vaut de l’herbe pour nourriture, là où règne l’amour, Qu’un bœuf engraissé, si la haine est là.

Proverbes 16:8 ¶  Mieux vaut peu, avec la justice, Que de grands revenus, avec l’injustice.

Proverbes 30:9  De peur que, dans l’abondance, je ne te renie Et ne dise : Qui est l’Eternel ? Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe, Et ne m’attaque au nom de mon Dieu.

Ecclésiaste 2:26  Car il donne à l’homme qui lui est agréable la sagesse, la science et la joie ; mais il donne au pécheur le soin de recueillir et d’amasser, afin de donner à celui qui est agréable à Dieu. C’est encore là une vanité et la poursuite du vent.

Ecclésiaste 4:6  Mieux vaut une main pleine avec repos, que les deux mains pleines avec travail et poursuite du vent.

Versets 7-20. Le but de ces versets est d’insister sur les préceptes qui précèdent. Demeurons tranquilles, nous confiant en Dieu (#Ps 37:7) ; soyons contents de tout ce qu’il fait dans la ferme persuasion qu’il fera toujours concourir toutes choses à notre bien, quoique nous ne sachions, ni quand ni comment il agira. Ne nous troublons point à la vue de ce qui se passe dans le monde (#Ps 37:8), et ne nous permettons aucune réflexion pénible au sujet de Dieu et de sa providence. Un esprit chagrin et mécontent est la source de nombreuses tentations.

Matthieu 6:11  Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ;

1 Timothée 6:6 ¶  C’est, en effet, une grande source de gain que la piété avec le contentement ;

 

RECEVOIR LA GUÉRISON POUR ÊTRE UTILE

Thème : Recevoir la guérison pour être utile

L’introduction du culte a été soutenu par le passage de Exode 15:26  Il dit: Si tu écoutes attentivement la voix de l’Eternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l’oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d’aucune des maladies dont j’ai frappé les Egyptiens; car je suis l’Eternel, qui te guérit.

Ce passage a aidé chaque croyant à comprendre la vision de Dieu pour lui, à savoir l’obtention de la guérison dans tous son être ; c’est-à-dire corps, âme et esprit. C’est en cela que nous invite 3 Jean 1:2  Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme ; et 1 Thessalonic 5:23  Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!

L’importance de la sanctification était donc de mise, c’est pourquoi nous avons prit du temps dans un moment de repentance.

 

Le message aux fidèles basé sur ACTES 3 : 1- 11,  s’articulait sur quatre (4) points :

 

  • Ne pas rester à la porte mais entrer dans le temple. Rester à la porte c’est ne pas se préoccuper de la vie et des activités de l’Eglise ; c’est être indifférent aux problèmes des frères et sœurs, c’est se mettre à l’écart.
  •  Comme le made nous sommes ou avons été sous l’oppression du mal, d’une situation, ou autre… qui nous empêche d’être indépendant et de nous épanouir.
  • Nous devons regarder à Jésus seul et non à notre échec. (N’aie pas les yeux fixés sur le moins, aies les yeux fixés sur le plus. N’aie pas les yeux fixés sur le négatif mais sur le positif. N’aie pas les yeux fixés sur la dépense mais sur le gain.

Ne te dis pas: combien ça va me couter en sacrifice pour y arriver? Mais dis-toi: quelle gloire dont je serai auréolé une fois au sommet !

N’aie pas les yeux fixés sur le diable mais sur Dieu et sa Parole toujours véritable. N’aies pas les yeux fixés sur les circonstances extérieures mais sur les promesses de Dieu dans ton cœur.

Car celui qui fixe son regard sur des choses négatives, ces choses qui viennent du diable en est paralysé. La peur gagne alors peu à peu du terrain et ta foi perd pied. Et tu peux alors sombrer.

On pourrait alors dire que ce n’est pas le diable qui t’aura nui  c’est plutôt ta peur car sans elle le diable n’aurait aucun moyen de t’avoir.

Pour vaincre cette peur il faut avoir constamment le regard fixé sur le Véritable, c’est-à-dire Dieu.)

  • Lève-toi et marche!

Décide-toi. Résolus ceci en ton cœur : je ne me détournerai pas de ce but que Dieu m’a donné qu’importe ce qu’il y a autour de moi. Je ne m’en détournerais pas.  Et même si le monde devait s’écrouler autour de toi, prends la décision de ne pas t’éloigner de ce but divin. Dès ce moment-là, tu es mûr pour une intervention de Dieu dans ta vie.

Prends la décision de ne pas faire marche arrière. Même à contre-courant, avance. Avance contre vents et marées, avance même quand les hommes disent que ce n’est pas possible, si du moins tu en a reçu la saine conviction que cela vient de Dieu. C’est un point important, le Seigneur n’est pas engagé vis-à-vis de tes émotions. Donc vérifie bien que ce ne sont pas tes propres émotions qui te guident. Dieu est engagé vis-à-vis de sa Parole.

A l’Eglise de Dieu, il est demandé de voir quel est notre attitude face à celui est dans le besoin ? Quatre attitudes ; une seul doit être bonne :

  1. L’indifférence, préoccupé que l’on peut être d’une bonne prière
  2. L’aumône pour s’acheter une bonne conscience avant d’aller prier
  3. Offrir une canne ou un âne pour améliorer le sort de ce malheureux.
  4. Offrir aux hommes plus que plus que l’humanisme ou l’humanitaire ; il nous faut enseigner et montrer Jésus Christ pleinement aux hommes.

 

Conclusion :

Tu peux donc te lever et marcher au nom de Jésus même si tout le monde se braque contre toi, tu ne seras pas humilié.Si tu es cautionné par la Parole de Dieu, tu peux prendre parti ouvertement contre tous les hommes. Le Seigneur ton Dieu ne t’humiliera pas mais il humiliera tous ceux qui se lèveront contre toi, si tu as avec toi la Parole de ton Dieu.

Aujourd’hui encore des miracles sont possibles.

Mais pourquoi et comment, au fait ? À chacun d’entre nous de trouver la réponse : que donnerait-il s’il était à la place de Pierre « Je n’ai ni argent, ni or; mais ce que j’ai, je te le donne: au nom de Jésus Christ de Nazareth, lève-toi et marche ». La question est simple « qu’avons-nous ? »

Sujets de prière :

La guérison du corps (Luc 7 : 1-17) : toute maladie de notre corps qui nous limitent et nous empêchent de nous épanouir ;

La guérison de l’esprit (Luc 7 : 18- 23) ; toute notre éducation, tradition, mécontentement, principe, doute, préjugés qui nous oppressent et nous empêchent de vivre la vie glorieuse de Christ ;

Et la guérison de l’âme (Luc 7 : 36- 50) ; le péché sous toutes ses formes qui nous tient captifs. (Jacques 1:13-15 ; Genèse 4:7)

Dieu nous nous accorde la guérison complète !

EN CHRIST

Et vous vous trouvez pleinement comblés en celui qui est le chef de toute autorité et de tout pouvoir. – Colossiens 2: 10

« En Christ » est l’une des expressions les plus libératrices de toute la Bible. En Christ, toutes les choses ont été créées, à travers Lui les hommes existent, et grâce à Lu,i ils peuvent être réconciliés avec Dieu.
Plusieurs croyants sont confrontés à une crise d’identité car ils ignorent simplement qui ils sont “En Christ”.
Tout ce que nous sommes et dont nous avons besoin se trouve “en Lui”. En Lui nous sommes rachetés. En Lui nous sommes entiers. Notre sagesse, notre force, notre paix et notre espérance sont en Lui. Notre existence est en Lui. Jésus a été créé parfait pour nous. Dieu ne nous accepte pas selon notre performance mais selon notre foi, et notre confiance en la performance de Jésus.
Nous devons apprendre à nous identifier au Christ et à nous rapporter à l’acte de substitution accompli par Jésus pour nous. Un substitut est “celui qui remplace un autre”. S’identifier signifie “se rapporter à”.
Le Christ est venu pour ouvrir les portes des prisons et pour libérer les captifs. Les prisons sont ouvertes! Qui le Fils libère-t-il vraiment? Apprenez à jouir de la plénitude de vie que Jésus a pourvue pour vous. Commencez à confesser et à croire ”en Lui”, et vos sentiments se raffermiront par la suite.

Répétez ceci:
Parce que je suis en Christ, je suis ”une nouvelle créature. Le monde ancien est passé, voici qu’une réalité nouvelle est là”. (2 Corinthiens 5:17)

Joyce Meyer

jm.jpg



Chercher dans ma vie Ta pré... |
A.C. MINISTRIES |
UMMA SHOP |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création missionnaire
| les musulman et l'islam
| (وَل¡...